opprimé


opprimé

opprimé, ée [ ɔprime ] adj. et n.
XVIe; de opprimer
Qui subit une oppression. Populations opprimées.
N. (1535) Défendre, libérer les opprimés. Oppresseurs et opprimés. « Tous les opprimés [...] sont venus combattre avec nous » (Malraux).
⊗ CONTR. Libre, oppresseur.

opprimé, opprimée nom Personne opprimée, victime d'un pouvoir arbitraire. ● opprimé, opprimée (citations) nom Julien Green Paris 1900-Paris 1998 Académie française, 1971 C'est peut-être la plus grande consolation des opprimés que de se croire supérieurs à leurs tyrans. Adrienne Mesurat Plon Marcel Pagnol Aubagne 1895-Paris 1974 Maudit soit l'oppresseur qui vient avec un fouet et qui nous méprise parce qu'il nous opprime ! Judas, I, Simon Pastorelly Coran Redoute l'imprécation de l'opprimé, car entre elle et Dieu ne s'interpose aucun voile. Coran, II, 139 Mahomet, en arabe Muḥammad La Mecque vers 570-Médine 632 Assiste ton frère, qu'il soit oppresseur ou opprimé. Tradition musulmane opprimé, opprimée (synonymes) nom Personne opprimée, victime d'un pouvoir arbitraire.
Synonymes :
- exploité
- tyrannisé

opprimé, ée
adj. et n. Qui est soumis à une oppression.
Subst. Défendre les opprimés.

⇒OPPRIMÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.
I.Part. passé de opprimer.
II.Adjectif
1. Qu'une autorité excessive et souvent injuste accable, qui est persécuté par des moyens violents. Synon. asservi, écrasé, oppressé; anton. délivré, libéré. Nations opprimées; peuples opprimés. Je vous demande, mon père, votre protection pour cette faible et opprimée jeune fille (HUGO, Han d'Isl., 1823, p.130). Comment le régime des classes pourrait-il subsister quand la classe opprimée et exploitée grandit tous les jours en nombre (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p.146).
2. Qui est accablé de tourments, qui souffre à l'excès (de certaines choses). Un homme opprimé par une fièvre dangereuse peut trouver amère la saveur de l'eau sucrée (STENDHAL, L. Leuwen, t.2, 1835, p.259). Je levais constamment la tête, vaguement opprimée par la hauteur des maisons (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.79). Ce qui dut surtout frapper mon père, ce fut l'air morne et opprimé de ces adolescentes (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p.152).
3. Qui ne peut s'exprimer, se manifester. Synon. écrasé, étouffé; anton. libre. J'ai dit au parlement: venez au secours de la justice opprimée (CLEMENCEAU, Iniquité, 1899, p.404).
III.Subst. Personne accablée par une autorité excessive et souvent injuste ou qui est persécutée par des moyens violents. Les faibles et les opprimés. Le soin de l'opprimé passe avant les embarras des ministres (PROUDHON, Propriété, 1840, p.316). Quant aux opprimés, puisqu'il s'agit de les sauver une fois pour toutes, on peut les opprimer plus encore (CAMUS, Homme rév., 1951, p.203):
♦ ... cette action est tournée vers (...) la résolution des problèmes techniques destinés à faire progresser l'humanité, à libérer le prolétariat, à secouer les opprimés de leurs chaînes.
LACROIX, Marxisme, existent., personn., 1949, p.28.
Prononc.:[]. Étymol. et Hist. A. Adj. fin du XIVe s. peuple opprimé (ORESME d'apr. F. MEUNIER, Essai sur la vie et les ouvrages de Nicole Oresme, p.190, s.v. oppression). B. Subst. ca 1485 «personne qui est opprimée» (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 11495: Les dictz Phoreneüs sont beaux... Pour sublever les oprimez Et corriger ce qui est faux). Part. passé de opprimer. Fréq. abs. littér.:611. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1504, b) 595; XXe s.: a) 763, b) 536.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • opprimé — opprimé, ée (o pri mé, mée) part. passé d opprimer. •   Tu connais le fils de l Amazone, Ce prince si longtemps par moi même opprimé ?, RAC. Phèdre, I, 3. •   Oui, je la défendrai contre toute l armée ; Lâches, vous trahissez votre reine opprimée …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • opprime re — index overwhelm, repress, stifle Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • opprimé — Opprimé, [opprim]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Opprimé — Oppression L oppression est le mauvais traitement systématique d un groupe social avec le soutien des structures de la société oppressive. Racisme, oppression des femmes, homophobie, l antisémitisme sont des exemples d oppression. L oppression… …   Wikipédia en Français

  • Théâtre de l'opprimé — Théâtre forum Théâtre Par catégories Personnalité …   Wikipédia en Français

  • opprimée — ● opprimé, opprimée nom Personne opprimée, victime d un pouvoir arbitraire. ● opprimé, opprimée (citations) nom Julien Green Paris 1900 Paris 1998 Académie française, 1971 C est peut être la plus grande consolation des opprimés que de se croire… …   Encyclopédie Universelle

  • opprimer — [ ɔprime ] v. tr. <conjug. : 1> • obprimer 1356; lat. opprimere I ♦ 1 ♦ Soumettre à une autorité excessive et injuste, persécuter par des mesures de violence. ⇒ asservir, assujettir, écraser, tyranniser. Opprimer un peuple, les faibles. «… …   Encyclopédie Universelle

  • opprimer — (o pri mé) v. a. 1°   Accabler sous un poids. •   Sous des rocs entassés le superbe Encelade, La bouche haletante et le sein enflammé, Soulève le fardeau dont il est opprimé, DELILLE. Trois règnes, IV. 2°   Accabler sous la violence, sous une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Augusto Boal — à Dublin, 2008. Naissance 16 mars  …   Wikipédia en Français

  • oppresseur — [ ɔpresɶr ] n. m. et adj. m. • 1359; lat. oppressor ♦ Personne qui opprime. ⇒ tyran . « la muette hostilité qui sépare l oppresseur de l opprimé » (Camus). Adj. m. « La barbarie du régime oppresseur » (Jaurès). ⇒ oppressif; despotique, tyrannique …   Encyclopédie Universelle